AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

▬ Am' Diary . Part of my fucking life ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amy Aprella


avatar
People , I'M Your Favourite DRUG !

Messages : 704
Humeur : NIEEEERK nierrrk ♥




_I Know You Want Me !
♥'Cos It'S You & Me♥: Yann , but it's so difficult .
_OMG , YOU'RE HERE !:
_Face . Tweener . Heel_ ?: Heel ! ♥


MessageSujet: ▬ Am' Diary . Part of my fucking life ♥ Sam 14 Aoû - 1:53

« quatorze août , trois heures trente quatre du matin »

Par quoi commencer ? Par un " Cher journal ", c'est ça ? Dans le cas présent ce serait surtout " Cher bout de feuille que j'ai trouvé sur mon bureau ", non ? Je ne sais pas vraiment pourquoi j'ai cette envie d'écrire ce qui me tourmente. Est-ce l'ennuie, ou tout simplement l'envie de lâcher en quelque sorte ce que je ressens ces derniers temps ? Aucune idée. Pourtant, je ne cesse de me confier à quelques personnes, mais ça n'est pas assez pour retirer ce mal être.
Oui, Seeta, John et Brooke. C'est de ces personnes là dont je parle. C'est à ces trois là que je peux tout dire et tout confier. Mais malgré leurs réconforts, leurs tendresses et leurs compassions, non, je n'y arrive pas. Ce qui me tourmente ? Tout. Et rien. Mon rôle de mère, ma façon de voir la vie, mon boulot à la WWE, ce que j'ai accomplie jusqu'ici, mes actes de chaque jour... Oui, ainsi que beaucoup d'autres petits détails. Ca m'énerve. Ces derniers jour je ne cesse de me renfermer sur moi même, et les autres le voient bien. Je ne veux pas qu'ils s'inquiètent pour moi, ils ont déjà tous leur problème à eux. Et puis comment leur demander de m'aider à résoudre un problème dont je ne connais pas les causes. Je ne sais pas pourquoi je me pose tant de questions en ce moment, pourquoi je réfléchis à tout ça et pourquoi je me remet en question. Les crises de larmes de Leïla sont de plus en plus fréquentes, je ne vois pas arriver le résultat de tout mes efforts en tant que catcheuse, je me rend compte que chaque jour se ressemble, et comme tous je m'aperçois que je vis dans un monde de fous. J'ai pas un super niveau pour juger la société dans laquelle je vis, après tout l'école ne m'a jamais intéressé et j'avoue que je foutais vraiment rien en cours, et que j'ai vite arrêté le lycée pour me mettre au boulot et aider financièrement mes parents. Oui, papa et maman étaient vraiment tout pour moi. Colin et Lucia. Ma mère je l'ai toujours admirait, et pourtant jamais je n'ai souhaité lui ressembler. De sa vie, elle n'avait fait que rencontrer un Américain, se marier à lui, avoir une fille, en l'occurence moi, et puis venir sur le grand continent pour vivre une vie de femme au foyer pour ensuite mourir dans un accident de voiture le jour de son anniversaire de mariage. Je ne désirais pas suivre le même parcours qu'elle, à vivre grâce au boulot d'un mari jamais présent au domicile et à travailler tout les jours à la maison en comérant avec les voisines des alentours. Non, moi je voulais une vie passionnante, sortie tout droit d'un roman de n'importe quel type qu'il soit. Malheureusement j'ai eu le droit à un beau roman de drame, mélangeant récit pour adolescent et thriller.

Je n'ai pas à me plaindre de la vie que je mène, après tout je vis dans un bel appartement assez luxueux, avec une fille adorable, un job dont je rêvais depuis toujours, et des amis tout simplement formidables. Non, j'ai juste à me plaindre de la vie tout court. Ce que j'ai vécu, je ne le souhaite à personne, même pas à l'assassin de Kurt Cobain ! Si c'est pour dire ! Oui oui, l'assassin de Kurt que j'ai dis ! Je ne crois pas en son suicide, voyons ! C'est évident , Courtney l'a flinguait, profitant qu'il venait de se barrer de son centre de désintox' et qu'il avait rédigé juste comme ça une petite lettre de suicide ! J'le prouverai un jour au monde entier ça. Pour l'instant je me contente d'écouter Nirvana en boucle et à réfléchir à la manière dont je pourrais avoir des preuves de ce sale meurtre.
C'est marrant, en fait il suffit de commencer à marquer un petit truc sur soi pour ensuite écrire des pages entières en quelques minutes.

Il faut avouer qu'on a un mois d'août superbe. Il est quatre heures du matin passée, j'suis en peignoir sur mon balcon et j'ai même pas froid et le ciel est nu de tout nuage. Rester dans ma chambre était insupportable, les deux ventilateurs mis au maximum n'arrivaient pas à faire diminuer la chaleur. J'ai l'air d'une romancière, à écrire sur un simple bout de feuille en pleine nuit sur un balcon ! La classeee ! J'ai toujours aimer lire, même si je ne me définis pas comme une mangeuse de bouquins et que je prend souvent du temps pour achever un roman. En ce moment je me met au thriller japonais. Ca change ! Mais j'aime assez le style d'écriture. Bon il ne fait que trois cents pages mais je sais que je vais encore mettre au moins quelques mois avec de le terminer ! Je suis comme ça, j'aime prendre mon temps pour lire un bouquin. Et puis, c'est surtout que je n'ai pas vraiment le temps pour m'allonger et bouquiner. Entre Leïla, les entrainements, les voyages, et j'en passe, le soir je pense plus à ronfler qu'à lire, j'avoue. Oui, j'ai bien dit ronfler ! Enfin, ce n'est pas vraiment des ronflements, mais surtout des petits bruits, comme ces chiens qui couinent en plein rêve. Sauf que moi, c'est plutot des cauchemars. J'ai l'impression que ces cauchemars que je fais chaque nuit sont comme des films, il y a tellement de détails et de réalismes.

Bref, c'est ainsi que j'achève la première page de ce que j'oserai appeler mon "journal intime". Je ne sais pas quand j'écrirai de nouveau, surement dans pas longtemps à vrai dire. Ecrire quelques morceaux de ce que je ressens ces temps-ci c'est plutot plaisant. ♥


_________________
Avez-vous déjà aimé quelqu'un au point où vous n'arrivez même plus à respirer en sa présence ? Au point où la moindre de ses paroles vous fasses frisonner de plaisir ? Au point où plus rien n'a d'importance quand vous plongez vos yeux dans les siens ? Au point où son faible sourire suffit à réchauffer votre coeur ? Au point où vous vous sentez réellement en sécurité dans ses bras, à ses côtés ? Au point où sa présence devient comme une drogue dont vous ne pouvez vous passer...
Y.A.N.N, it's the name of my drug ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Am' Diary . Part of my fucking life ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inside WWE :: _Your Live , PLEASE ! :: _Diary !-