AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

It's Your Vodka •••

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lili Smirnoff


avatar
Your ♥ Vodka

Messages : 19
Humeur : Massacrante !




_I Know You Want Me !
♥'Cos It'S You & Me♥: Wooookie
_OMG , YOU'RE HERE !:
_Face . Tweener . Heel_ ?: Tweener


MessageSujet: It's Your Vodka ••• Mar 13 Juil - 15:17


KATIANA • MIKHAÏLOV
25 ans ● SmackDown ● 1er Janvier 1985 à Novossibirsk


> Pour ce qui est de la personnalité de cette russe, on va faire simple. Elle peut avoir un caractère de cochon, et taper comme une bourrin pour rien, malgrè sa petite taille même. D'ailleurs dans son ancien club Katiana avait été surnommée " Tigre de poche" ... Tout à fait adéquate. Les sourcils souvent froncés, elle peut paraitre cruelle ou associale, mais il suffit de creuser sous cette couche pour la trouver très attachante et cultivée même. La nourriture est son premier amour avec la télévision, même si elle reste plate, c'est parce qu'elle se dépense énormement, après être restée 5 ans devant lécran de la télé, l'énergie doit etre évacuée. Oui, elle est plate, alors même sa poitrine ne peut faire concurrence avec les bimbos de la WWE. Et les tenues osées ne sont pas pour elle, elle préfère encore fêter une victoire avec des amis sur le canapé devant la télévision bien sur, et rire, pour finalement être totalement épuisée et s'endormir.
Sous ce masque de joie, se cache une petite fille en manque du visage paternel, mais le revoir serait une erreur, Katiana avait l'enveloppe américaine et son père pourrait la detester rien que pour ça. Et sa mère ? Si elle pouvait faire attention à elle, au lieu de criser pour un bouton sur le nez. Trouver sa place dans ce monde, la sienne était dans cette boite à images.


.


Où peut-on naitre dans cet extrème ? C'était un matin pluvieux dans un petit village aux environs de Novossibirsk. Une des grandes villes d'URSS. Premier enfant d'un couple de soviétique, Katiana est née dans ce partage qu'à instaurer le grand Staline. Ce bébé était alors le seul, au désespoir du père qui suivait à la lettre les idées du pays ; la femme devait alors avoir de bonnes hanches pour mettre au monde beaucoup de bambins en bonne santé, pour servir le communisme. Alors pour Dimitri, le père de famille, c'était une mauvaise chose que sa femme soit aussi mince, il ne comprenait pas qu'en fait elle ne pouvait avoir qu'un enfant suite à des complications suite à la naissance de la petite Katiana.

Fille unique, elle pu partageait son enfance avec les voisins de leur maison, quelques amis qui remplaceaient ses frères et soeurs qu'elle aurait du avoir pensait son père. Bien que celui-ci se donnait corps et ame avec d'autres camarades pour que l'URSS ne tombe pas, Selena, la belle blonde qu'était la mère de famille, commençait à en avoir par dessus la tête de ces idées utopiques. De nature conquerante, elle rêvait encore au jour où elle pourrait quitter le pays et voyager. Ce rêve était la seule chose qu'elle ne désirait guère partager avec son village, déjà que Selena passait pour une catin aux yeux des bonnes femmes du voisinage, à cause de sa longue chevelure et de ses grandes jambes fines.
Katiana, elle fut éduquée par son père, qui lui repetait sans cesse les exploits de Staline, du pays et des camarades. Sa mère lui enseigna la couture et la cuisine, ce qu'elle n'aimait vraiment pas, et à l'école du village, avec une autre dizaine d'enfants, elle apprit à compter et écrire. Mais n'allez pas croire que tout se faisait encore par rapport au dictateur Staline, dans les années 80 on sentait déjà comme un arrière gout d'échec, seul Dimitri et une poignée de soviétiques crevaient encore d'y croire.

En 1995, la misère et l'égoisme gagna le pays, Russie maintenant ça s'appelait. Depuis 4 ans ce territoire est abandonné, on le quitte ou on y creve de faim. Les voisins ne partagent plus avec vous, ils vous volents. Ceux qui idolatraient le communisme, finirent par plonger dans l'alcool. L'armée rouge autrefois redoutée, n'était plus qu'une bande de zombie meurtris. Voila où mène le rêve. Dimitri, le père de Katiana, n'échappa pas à la règle. Il se mit à l'alcool pour oublier le présent et se remettre au passé, assis toute la journée sur cette chaise qui grince ; alors qu'il y a quelques années il était debout à faire part de son chant pour son pays et ses idées. Chacun pour soi. C'était la nouvelle devise de ces rouges.
Selena comprit que c'était le moment, elle ne voyait plus son avenir et celui de sa petite fille ici. Sans que son mari le sache, elle quitta le pays, pour aller vers l'ouest. Peut être que là bas, elles pourraient manger autre chose que du pain mou. C'était assez égoiste comme geste de quitter cet homme, Katiana était encore trop jeune pour se le dire, elle se laissait juste guider par la main de sa mère.

Arrivées en Allemagne, du moins à la frontière française, la mère et sa fille s'installèrent dans une sorte d'auberge de fortune ; n'ayant que pour bagages quelques vêtements et des photos. Katiana fut inscritre dans un collège au moyen de la mère qui travaillait dans un bar-restaurant en tant que serveuse. Le collège, c'était autre chose que la cabane pouvant accueillir 10 élèves là bas. Ici, il devait y avoir au moins 500 enfants qui venaient étudier. C'était inhabituel pour la petite fille, elle avait un peu peur au fond, et passait alors ses après-midi dans les bouquins à la bibliothèque du collège. Pas trop amis à part les pages encrées des livres, livres qu'elle découvrit riches en découvertes, comparés aux ouvrages sur le communisme, sur Staline et l'armée rouge. Là Katiana, tomba amoureuse de la mythologie. Tous ces Dieux, perfection et aventures. C'était divertissant de lire leurs histoires, les images à l'aquarelle montraient Hercule ou Ulysse, des hommes à la masse musculaire imposante. C'était ça alors le monde.

Même si tout cela convenait à la petite Katiana, ou plutot l'adolescente qu'elle était devenue, elle allait devoir changer encore une fois de vie. Sa mère, attirante et svelte, fut appellée à rentrer dans le monde du mannequinat. Il fallait si attendre, Selena est déja un nom utopique, alors la femme qui porte ce nom est aussi envoutante naturellement. Ses cheveux ondulés, ses longues jambes, sa peau pale et ses grands yeux de biche, avaient attirés les photographes de l'époque. Katiana devait avoir la quinzaine, elle continuait à suivre sa mère, parce que ... Parce qu'elle n'avait d'autres choses à faire dans la vie. Comme un mouton elle se laissa encore guider par cette être qui s'illuminait sous les spots. Katiana ne voulait pas penser par elle même, elle pensait bien vivre comme ça. Alors, encore un tournant dans cette vie.

Les états-unis, les grands méchants dont parlait son père, Selena et Katiana allaient partir pour. Assez effrayant si on entendait parler Dimitri.

- Ils te volent d'abord ton pain, puis tes économies, et ton corps pour en être esclave. Ils se voient que par l'argent !

L'argent ? Ah oui, ce bout de papier qu'on peut échanger contre de la nourriture ou des vêtements. Ils sont bizarres ces américains. Mais le plus étrange c'était le voyage en bateau. Katiana vit l'océan pour la première fois, c'était magique ces couleurs et ces odeurs. Au grand malheur de Selana qui découvrit qu'elle avait le mal de mer, elle qui rêvait de voyager ça commençait plutot mal. L'adolescente se baladait sur ce grand bateau "Odyssée". Cela la fit sourire, elle qui avait tant appris dans la mythologie, elle raconte l'histoire d'Ulysse à des petites vieilles qu'elle rencontra. Oui, il fallait 10 jours pour rejoindre les états unis. Alors pendant ce temps, elle travailla son anglais, studieuse et avide d'apprendre, ce fut une chose simple que d'apprendre les bases. Mais un regard perturba tout son travail. Trois masses humanoides passèrent près d'elle. Ces hommes, non ce n'étaient pas des hommes. Leurs corps étaient dessinés dans le rocs, leurs cous symbolisaient le tronc d'un chene, leurs bras se gonflaient sous l'action d'un muscle invisible. Des masses musculaires, les mêmes que dans les livres sur la mythologie grecque. C'était des Dieux, peut être qu'Ulysse était aussi présent ?

Les cotes américaines, pas si differentes finalement. Ce n'était pas une autre dimension, même si ce grand pays restait à etre découvert. Pas le temps pour le tourisme, Selena dut se remettre au travail, tandis que Katiana entra au lycée, high school, comme ils disent là bas. Sa carrure, son visage carré et ses yeux durs et bridés, son accent et sa voix grave ne plaisaient pas aux gens d'ici. Même si la brunette était une jolie fille, on savait bien qu'elle était russe, comme si c'était écrit sur son front. Et les américains n'appréciaient pas vraiment ces "soviet'" . Subissant alors les moqueries et les bousculades, elle restait mouton à cette agitation. Sa mère devint l'opposé de son père. Dimitri, oui, plus aucune nouvelle de lui, d'ailleurs il n'y en a jamais eu, peut-être était il mort. Mais ce n'était pas la tristesse qui gagna Katiana, elle fuyait un peu les cours du lycée, ce n'était pas qu'elle trouvait ça dur, non c'était simple pour elle d'apprendre, c'est juste que les gens la poussaient vers la sortie, que sa mère n'était jamais là, absente pour voyage ou rendez vous, sa beauté la sépara de sa fille.
L'adolescente devenait femme, et pourtant c'est sur le canapé de cette grande demeure qu'elle restait toute la journée et la nuit, devant cet écran. Télévision. Quel grand mot. C'était une révolution dans la tête de Katiana, une vraie fenetre sur le monde, elle découvrit tout sans bouger, le canapé devint le bateau et l'écran le hublot. Parfois des filles de sa classe vinrent la tirer pour aller en cours, elles lui apprirent à perdre son accent et lui firent part des clubs de l'établissement. Tout étudiant devait faire parti d'un club. Dommage, il n'y avait pas "club télé".

Devant son grand écran, la zappette à la main, Katiana ce soir sur une chaine qu'elle n'avait pas encore découvert. Elle y resta alors toute la soirée, une sorte d'émission drole s'il elle se souvenait. C'est alors que le prochain programme s'afficha. RAW. Ouais elle s'en souvenait encore, elle revit ses Dieux antiques qu'elle avait tant voulu revoir, dans ce cube plat elle les revit. Ce fut ce déclic, elle ne servirait personne, ne se creverait pas à partager, n'hurlerait pas ses idées, ne serait pas le sacrifice, comme sa père. Elle ne se deshabillerait pas devant des flashs, ne sourirait pas pour les yeux, ne se viderait pas l'ame pour l'argent. Katiana serait rien ou tout, le vice ou l'esclave, elle était entre les deux. Avoir un but. Cette boite à images, elle aussi elle sera à l'interieur. Elle passera à la télé avec ces Dieux, elle sera la Calypso de ces Ulysses. La nymphe des Dieux sous ses spots.

Le lendemain de cette révelation, Katia' courut s'inscrire dans un club de catch amateur dans son lycée, laissant la télé de coté, elle se fit des amis, enfin. Connu douleur physique et amitié. Elle vivait maintenant, elle n'était plus le mouton d'une mère absente. Entra dans quelques petites fédérations avant d'arriver dans cette entreprise de masse, la WWE, avec son accent de brute elle pronocea avec admiration le nom de sa nouvelle maison.


Happy end ? Ou surement le début d'une longue aventure dans cette boite à images.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's Your Vodka •••

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inside WWE :: _Règles & Co . :: _Who Are You (l) ?. :: Validées.-